Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 02:17

Cote 112 (Hill 112 ou Höhe 112)

                                                 IMG-0937.jpg

 

Unités participant aux combats de la Cote 112:

 

  43wessex        53welsh02       15DivFlash      11armdiv01     RTR cap badge

43rd Wessex ID     53rd Welch ID       15th Scottish ID     11th Armoured Div.        7th RTR

 

 

        1ss          9ss         10ss          12ss         272.ID

     1.SS.Pz.Div."LAH"    9.SS.Pz.Div.      10.SS.Pz.Div.   12.SS.Pz.Div."HJ"         272.ID

 

 

                              map1

                      Carte des combats de la Cote 112 (www.hill112.com)

         La Cote
112 est une petite hauteur située à environ 10 km au sud-ouest de Caen, dans une zone comprise entre la jonction de la D8 et la D36 et le village d’Esquay-notre-Dame. La Côte 112 était le point culminant entre l’Orne et l’Odon, dominant les deux vallées, d’où son importance stratégique.

          Sa prise initiale était prévue dans le cadre de l’opération Epsom, où l’objectif principal était d’encercler Caen en partant de l’ouest, en traversant l’Odon et l’Orne, puis tourner sur la gauche pour atteindre Bretteville-sur-Laize jusqu’au sud de la ville pour couper toutes les routes conduisant à Caen. L’opération Epsom a dû s’interrompue dès lors que les troupes alliées ont été stoppées sur cette colline. Il faudra plus d’un mois pour pouvoir contrôler définitivement la Cote 112.

 

          Le 26 juin 1944, au cours de l’opération Epsom, la 11th Armoured Division (11e division blindée) et la 15th Scottish Infantery Division, soutenues par l'artillerie navale, attaquent la Cote 112 défendue par les Allemands. Le 2nd Argyll and Sutherland Highlanders de la 15th Scottish a auparavant capturé intact le pont de Tourmauville situé sur le corridor écossais (Scottish corridor). Le lendemain, le flanc du corridor est sécurisé par les Britanniques de la 49th ID par la prise de Rauray. Les Ecossais du 2nd Argyll établissent une tête de pont sur la rive droite de l’Odon et se placent en position défensive. La 11th AD attaque de nouveau la Cote 112.

                 098

          A l’aube du 28 juin, une contre-attaque préparée par le Generaloberst Friedrich Dollmann dans la nuit se développe entre Mondraiville et Mouen. Elle tourne au massacre pour les Allemands qui doivent se replier. Le même jour, le 2nd Argyll libère Gavrus en prenant intact ses deux ponts. Le 23rd Hussards atteint Baron-sur-Odon, et en début d’après-midi, la 8th Riffle Brigade et les chars du 3rd RTR atteignent le sommet de la Cote 112. Le 44th  Royal Tank Regiment et l’infanterie du 2nd King’s Royal Rifle Corps prennent également la colline et le village d’Evrecy. Mais une contre-attaque de la 10.SS.Pz.Div. les oblige à reculer.

         Le 29 au matin, la 9.SS, la 10.SS, la 2.SS ‘Das Reich’, la 1.LSSAH, la 21.Pz.Div, la Panzer Lehr, puis la 12.SS ont reçues l'ordre d'attaquer le corridor écossais. Mais le constat de troupes désorganisées et l’action de l’aviation alliée ont cependant reporté l’attaque en début d’après-midi. Le matin, un officier de la 9.SS, en mission de reconnaissance et ayant sur lui les plans de l’attaque, est capturé. La contre-attaque allemande a lieu l’après-midi, mais le corridor écossais est tout de même sécurisé en fin de journée.  Le soir, par crainte d’une nouvelle attaque blindée des SS, les chars de la 11th AD sont retirés de la Cote 112 sous protection de l’aviation. Seul le 4th King’s Shropshire Light Infantry reste mais sera chassée par les Allemands dans la nuit qui reprennent alors la hauteur.

         Le 30 juin, le 4th King’s Shropshire repousse les contre-attaques des SS dans Baron-sur-Odon aidé par l’artillerie britannique. Le 2 juillet, le corridor écossais est entièrement sous contrôle.


                          109.jpg

                                                     Sherman sur la Cote 112

         

         Le 10 juillet, alors qu’une partie de Caen est libérée, est lancée l’opération Jupiter qui a pour objectif de prendre la Cote 112 et de traverser l’Orne. La colline est défendue par le II.SS.Pz.Korps. La 43rd Wessex ID attaque Maltot à l’aide de l’aviation et de l’artillerie, mais les SS les repousse et isolent quelques soldats britanniques dans le village. Les alliés doivent se replier. Les combats seront très violents les jours suivants.

         Le 15 juillet, l’opération Greenline est lancée dans la vallée de l’Odon. Le but est d'atteindre la Cote 112. Le 15th Scottish prennent Bougy et Esquay. Le 22, l’opération Express consiste en une offensive entre l’Orne et l’Odon et de prendre Maltot. Le village sera libéré le 23 juillet par la 129th Infantery Brigade de la 43rd  Wessex,  aidée du 7th RTR.

          Le 2 août, le II.SS.Pz.Korps quitte la Cote 112 pour être redéployée dans la région de Vire, les chars Tigre de la Schwere SS.Pz.Abt.102 étant retirés le 1er.

        La colline sera définitivement abandonnée par les Allemands de la 272.Infanterie Division le 4 août 1944.

           032jpg.jpg
       Canon britannique détruit à proximité de la Cote 112 (15.07.1944)

 
P8290028a    P8290012a
              Char Churchill sur la Cote 112                 Monument de la 43rd Wessex Division

 

                    P8290007a

                           Monument du 5th Dorsetshire Regiment

 

       P8290059a

    Stèle située dans le bois Calloué, Cote 112

Partager cet article

Repost 0
Published by Normandie1944 - dans Les batailles
commenter cet article

commentaires